L’humidité, élément indissociable des orchidées

 

Dans l’article précédent, nous avons vu qu’une des choses les plus difficiles à faire est de rendre l’environnement d’une orchidée, autrement dit notre intérieur, aussi proche que celui de leur milieu naturel.

Dans la thématique des grandes difficultés rencontrées par les amateurs d’orchidées, nous retrouvons bien sûr la luminosité et l’arrosage mais celle qui remporte l’award de la difficulté la plus omniprésente est sans hésiter l’humidité.

 

Orchidée et chauffage font mauvais ménage… 

Quelle est la bonne dose de lumière pour mon orchidée?

 

Les orchidées, nous le savons bien, ont la mauvaise réputation d’être difficiles à cultiver. C’est même d’ailleurs une des raisons qui les rend si passionnantes. Et si cela n’est pas réellement faux, je tiens à préciser que si les orchidées ne sont pas impossibles à cultiver, elles sont avant tout difficiles à satisfaire dans nos intérieurs. C’est en effet ici que se trouve la vraie difficulté. Qui peut se vanter de leur apporter exactement les mêmes conditions que dans leur milieu naturel, et cela dans son appartement?

Quelle est la bonne température pour votre orchidée?

 

La température dans laquelle évolue votre orchidée est un des facteurs les plus importants pour son bien-être. Il vous sera donc nécessaire d’identifier quels sont les besoins spécifiques à votre orchidée pour réussir à la maintenir dans de bonnes conditions. Des conditions qui se rapprocheront le plus possible de celles de son habitat naturel.

Si les températures sont régulièrement supérieures à celles recommandées pour votre orchidée, alors sa croissance pourrait être ralentie, voire même stoppée. Vous n’aurez alors jamais la chance de voir refleurir votre orchidée.

De plus, si votre orchidée est déjà en fleur, ces températures trop élevées pourraient accélérer le processus de vieillissement des fleurs et celles-ci faneraient beaucoup plus vite que de normal.

Notez que l’humidité et la luminosité sont également des éléments très importants à prendre en considération.

D’un autre côté des températures trop basses et inférieures à la température recommandée pour votre orchidée pourraient provoquer de la moisissure ou entraîner la prolifération de bactéries et l’installation de maladies.

Bref…

NE PARTEZ PAS LES
MAINS VIDES ! Recevez
gratuitement :

  • Le guide "Les 7 éléments fondamentaux pour réussir à cultiver son orchidée en intérieur."






Je hais les spams autant que vous: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à prendre soin de vos orchidées et à vous imprégner de leur monde. Vous pouvez vous désabonner de cette liste à tout moment.

Qui suis-je?

Bienvenue sur The Orchid Telegraph !

Je m'appelle Alexandra Sarah et je partage ici ma passion pour les orchidées qui est née il y a à peu près deux ans déjà. Sur ce blog, je partagerai mon expérience, mes coups de coeur ainsi que mes échecs et apporterai toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez profiter pleinement de vos précieuses orchidées et que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que moi.

N'hésitez pas à laisser des commentaires sous les articles si vous avez la moindre question ou à me contacter sur la page Facebook de The Orchid Telegraph.

Et si vous avez un petit moment à m'accorder, je vous demanderais de prendre ces quelques secondes pour répondre au questionnaire ci-dessous, ce qui me permettra de toujours répondre au mieux à vos attentes.

Le questionnaire